Balsièges

Balsièges:

Balsièges est situé à 7.5 kms à l’ouest de Mende, au pied du Causse de Changefège et à un carrefour de voies et de vallées. Balsièges est un petit village de 514 habitants. Le village est situé sur le confluent du Lot et du Bramont. Le bourg est dominé au sud par le Causse de Sauveterre au sommet duquel se dressent deux gros rochers. L’un représente le « Lion de Balsièges », façonné par la nature, entouré de pins.

A 50 mètres de l’église, un château fut construit en 1260 par l’évêque de Mende. Il n’en reste que le four situé sous le pont. Clément de la Rovère, nommé par Julien de la Rovère (futur pape Jules II) arrive au siège épiscopal en 1485 et séjourne au château de Balsièges. Les relations conflictuelles entre les consuls de Mende et l’évêché prennent de l’ampleur. Par crainte de voir disparaître certains privilèges, les consuls barricadèrent les portes de Mende. N’ayant pu entrer dans Mende révolté, l’évêque connu son successeur, ou plutôt son frère, François de la Rovère. Les évêques résidaient dans le château de Balsièges (et Chanac en juillet/août). Deux semaines plus tard, l’accès à Mende fut possible et la famille Della Rovere retrouva sa pleine autorité sur ordre du Roi Charles VIII en 1492. En 1580, les Huguenots menés par Merle rasèrent le château.

La commune de Balsièges possède une belle église romane. Elle fut restaurée à 2 reprises. La chapelle Saint-Chaousou anciennement appelé chapelle du Saint Esprit (1656) fut dévastée pendant la Révolution, et restaurée en 1850. Le bâtiment fut relevé en 1872. On y soignait les mal entendants, les sourds, mal voyants et aveugles.

L’ ermitage est composé d’une chapelle et d’une habitation. Il culmine à 830m d’altitude. Il est niché contre la falaise au sud du causse de Changefège. La chapelle est un bâtiment troglodite.

La gare ou l’ancienne gare se toruve à quelques centaines de mètres, au quartier du Luxembourg. Il faut savoir que d’anciens ouvriers originaire du Luxembourg travaillèrent sur le chantier de la ligne de chemins de fer.

Ce contenu a été publié dans Vallée du Lot. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.