Larves de plécoptère corps tricoté

Larves de plécoptère corps tricoté

Larves de plécoptère avec corps tricoté

Larves de plécoptère avec corps tricoté

Hameçon:  PARTRIDGE 15BN taille 10

Cerques et antennes : rachis de coq jaune

Corps : dmc jaune et marron tricoté

Pattes : silipat collées sur le thorax et passées aux feutres

Imitation larve plecoptère silipat et corps tressé

Imitation larve plecoptère silipat et corps tressé

On trouve les plécoptères dans les rivières caillouteuses. Les nymphes sont très actives et forment, là où elles appariassent, la principale nourriture des truites farios.

On pêche à la nymphe comme à la mouche sèche, en « amont » avec une seule imitation fixée sur le bas de ligne. A la différence d’une mouche sèche, la nymphe est censée couler sitôt posée. Le phénomène de dragage n’est pas grave en action de pêche. Les nymphes sont des insectes aquatiques qui se déplacent dans l’eau. Les truites acceptent ce phénomène de déplacement et prennent la nymphe à n’importe quel moment de la coulée.

La truite se ferre généralement toute seule « comme une grande » surtout si le courant est vif. La prise d’une truite en amont est détectable en observant le bout de la ligne ou de la soie. Au moindre arrêt ou déplacement anormal, ferrer!

Imitation larve plecoptère silipat et corps tressé

Imitation larve plecoptère silipat et corps tressé

Cette entrée a été publiée dans Nymphes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.