Les Burons de l’Aubrac

Les burons abritent deux parfois trois petites pièces. Chaque espace avait une fonction précise. Une pièce sert de couchage pour les bergers, l’autre sert à fabriquer les fromage comme la Tomme ou la Fourme, et enfin, la dernière sert de lieu de stockage des fromages.

Au début du XXème siècle, on comptabiliser 300 burons environs; Malheureusement, il n’en reste que quelques-un aujourdh’ui dans ces immensités du bout du monde. Les »rescapésé sont ceux dont la communauté de jérusalem a voulu financer les restauration. 17 burons ont donc été restaurés ( du Roc de Caylar à Mailhebiau). En contre partie, la communauté les utilise 15 jous par an pour séjourner dans lea paix et méditer. Ce partenariat a permis la réhabilitation de ce patrimoine.

C’est cette même communauté qui a érigé la statue de Notre-Dame aux Mousous.

Ce contenu a été publié dans Aubrac. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.