La pêche à la carpe

La pêche à la carpe

La France est le paradis des carpistes. Lorsque les températures sont plus clémentes, les carpes sont de plus en plus voraces et profitent de l’abondance de nourriture. Les carpes fouillent le fond de l’eau et cherchent la nourriture dans les herbiers. Les carpes apprécient les obstacles, digues, arbres noyés, les courants amortis. Les hauts fonds sont à privilégiés en lac. Les hauts fond abritent les larves et écrevisses.

Prévoir un campement de quelques mètres carrés afin d’y installer les cannes.

Les graines comme maïs, arachide, fèves, pois chiche plaisent énormément aux carpes. Ces graines sont bon marché. Il faut les faire cuire avant.

Les bouillettes fabriquées à partir d »ingrédients protéinés sont souvent aromatisées. Les carpes raffolent de ces bouillettes. La bouillette est l’appât n°1.

L’amorçage commence par  des graines et bouillettes. 2 kg de graines et une centaine de bouillettes suffisent à amorcer la zone de pêche. Afin d’être plus précis, on peut utiliser du fil soluble. Un chapelet de 6 à 7 bouillettes ou de 25 graines conviennent parfaitement. Le fil va se désagréger dans l’eau et l’amorçage sera très précis et localisé. Ainsi les appâts seront déposé là où vous allez pêcher.

Il faut savoir que la carpe aspire puis recrache sa nourriture.Enfilez les appâts sur un cheveu (fil prolongeant l’hameçon) en laissant l’hameçon libre (n°2 à 4).  Lorsque la carpe recrache la bouillette ou la graine elle se pique à la lèvre. Une fois piquée, la carpe sent le poids du lest et s’enfuit rapidement. Le ferrage est fait!

La canne à carpe doit être puissante et solide. Le moulinet doit être sans faille avec un frein efficace et réglable.  Prévoir 250 à 300 mètres de fil de 30/100 à 35/100. L’épuisette sera grande et profonde.

Les commentaires sont fermés.